2/19/20

L’IRCAD Liban participe au développement international de la robotique médicale

L’IRCAD Liban participe au développement international de la robotique médicale

L’IRCAD Liban participe au développement international de la robotique médicaleL’IRCAD Liban participe au développement international de la robotique médicale
L'institut a pour mission de former des chirurgiens du Liban, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord aux techniques mini-invasives

Inauguré en octobre 2019, le centre de formation en chirurgie mini-invasive IRCAD Liban, la quatrième antenne internationale d’IRCAD, permettra aux chirurgiens du Liban, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, de se former et d'assister à des visioconférences portant sur les dernières techniques mondiales de chirurgie mini-invasives. Transmises en direct à l’auditorium Jacques Marescaux dans l’Hôpital Français du Levant à Beyrouth, ces formations joindront les cours théoriques à la pratique y compris les chirurgies et les applications pratiques sur des simulateurs ou des animaleries.


Pour cela, l’IRCAD Liban s’est doté d’un robot de quatrième génération Da Vinci Xi unique en son genre et utilisé dans de nombreuses spécialités telles que la gastrologie, la gynécologie, l'urologie, l'ORL ou les chirurgies cardiaques et thoraciques. Cette technologie, utilisée dans près d’une opération sur trois, toutes disciplines confondues, contribue de façon remarquable à la baisse des risques d'infections postopératoires et des probabilités de transfusion sanguine. Son but est de rendre les opérations urinaires, viscérales, bariatriques, gynécologiques ou autres moins invasives ainsi que de diminuer les douleurs après chaque intervention. Et comme la technologie se marie bien avec le rapidité et l’efficacité, l’utilisation de la robotique chirurgicale assurera aux patients un rétablissement et une récupération plus rapide avec moins de cicatrices et moins de risques.


Retardé à cause de la situation dans le pays, l’inauguration officielle a eu lieu le 19 février à l’Hôpital Français du Levant en présence du Pr Jacques Marescaux, Président de l’IRCAD ainsi que plusieurs personnalités, médecins, directeurs d’université, assureurs et médias.


Dans son allocution le Pr Marescaux a insisté sur l’importance que jouera le Liban dans la formation des médecins de la région, et a renouvelé sa confiance dans le Liban malgré la crise qui sévit dans le pays.


Dr Antoine Maalouf, Président d’IRCAD Liban, a mis l’accent sur la notion de non-concurrence : « l’IRCAD Liban n’est pas dédié à faire la concurrence aux différentes universités du Liban qui sont la fierté de notre pays. » Il ajoute : « Notre objectif majeur est de coopérer avec les universités libanaises pour assurer, ensemble, le meilleur enseignement et l’excellente formation des médecins-chirurgiens au Liban et Moyen-Orient. »


La cérémonie a connu une première au Liban : la retransmission en direct vers trois continents d’une opération chirurgicale effectuée par le Professeur Alexandre de la Taille sous l’égide de l’IRCAD France et en collaboration avec des médecins libanais. Encore une preuve de la résilience du Liban et de la progression constante de son secteur médical.


Depuis novembre 2019, IRCAD Liban propose des formations et offre la possibilité aux chirurgiens du Liban, de la région et du monde entier de s’y inscrire.


L'institut a pour mission de former des chirurgiens du Liban, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord aux techniques mini-invasives

Inauguré en octobre 2019, le centre de formation en chirurgie mini-invasive IRCAD Liban, la quatrième antenne internationale d’IRCAD, permettra aux chirurgiens du Liban, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, de se former et d'assister à des visioconférences portant sur les dernières techniques mondiales de chirurgie mini-invasives. Transmises en direct à l’auditorium Jacques Marescaux dans l’Hôpital Français du Levant à Beyrouth, ces formations joindront les cours théoriques à la pratique y compris les chirurgies et les applications pratiques sur des simulateurs ou des animaleries.


Pour cela, l’IRCAD Liban s’est doté d’un robot de quatrième génération Da Vinci Xi unique en son genre et utilisé dans de nombreuses spécialités telles que la gastrologie, la gynécologie, l'urologie, l'ORL ou les chirurgies cardiaques et thoraciques. Cette technologie, utilisée dans près d’une opération sur trois, toutes disciplines confondues, contribue de façon remarquable à la baisse des risques d'infections postopératoires et des probabilités de transfusion sanguine. Son but est de rendre les opérations urinaires, viscérales, bariatriques, gynécologiques ou autres moins invasives ainsi que de diminuer les douleurs après chaque intervention. Et comme la technologie se marie bien avec le rapidité et l’efficacité, l’utilisation de la robotique chirurgicale assurera aux patients un rétablissement et une récupération plus rapide avec moins de cicatrices et moins de risques.


Retardé à cause de la situation dans le pays, l’inauguration officielle a eu lieu le 19 février à l’Hôpital Français du Levant en présence du Pr Jacques Marescaux, Président de l’IRCAD ainsi que plusieurs personnalités, médecins, directeurs d’université, assureurs et médias.


Dans son allocution le Pr Marescaux a insisté sur l’importance que jouera le Liban dans la formation des médecins de la région, et a renouvelé sa confiance dans le Liban malgré la crise qui sévit dans le pays.


Dr Antoine Maalouf, Président d’IRCAD Liban, a mis l’accent sur la notion de non-concurrence : « l’IRCAD Liban n’est pas dédié à faire la concurrence aux différentes universités du Liban qui sont la fierté de notre pays. » Il ajoute : « Notre objectif majeur est de coopérer avec les universités libanaises pour assurer, ensemble, le meilleur enseignement et l’excellente formation des médecins-chirurgiens au Liban et Moyen-Orient. »


La cérémonie a connu une première au Liban : la retransmission en direct vers trois continents d’une opération chirurgicale effectuée par le Professeur Alexandre de la Taille sous l’égide de l’IRCAD France et en collaboration avec des médecins libanais. Encore une preuve de la résilience du Liban et de la progression constante de son secteur médical.


Depuis novembre 2019, IRCAD Liban propose des formations et offre la possibilité aux chirurgiens du Liban, de la région et du monde entier de s’y inscrire.